La monnaie locale complémentaire pour le territoire de Lille… Où en est-on ?

On n’en parle plus, c’est tombé à l’eau ?

NON, c’est tout simplement que le sujet est complexe… Les volontés variées… Les visions à partager… Les acteurs nombreux : les citoyens, les entreprises diverses et variées, les collectivités locales.

La monnaie, vaste sujet !  Comment la monnaie est-elle créée? comment circule-t-elle? dans quel contexte?… autant de questions auxquelles on touche quand on s’intéresse aux monnaies locales ! Si les constats sont partagés : la monnaie est créée par la dette; 95% de la masse monétaire est consacrée à des opérations spéculatives; la monnaie a été détournée de sa fonction d’échanges : elle est vue comme une fin et non comme un moyen. On fait de l’argent avec de la monnaie. Et bien des richesses monétaires sont le résultat de destructions de richesses écologiques ( par des industries polluantes) ou humaines ( par la vente d’armes ou trafics…). Au niveau mondial, 28 banques « systémiques » existent dont la faillite entraînerait un effondrement du système. La réforme par le haut ne vient pas.La crise financière de 2008 n’a pas fait changé fondamentalement les choses. Or il nous faut une stratégie de résilience où la solidarité sur cet outil soit revue pour nous permettre de nous organiser en paix et non laisser les visions identitaires se développer. 

C’est donc en faisant la différence entre la représentation monétaire de la richesse et la richesse réelle que la réflexion commence…

Notre idée est que les monnaies locales complémentaires (MLC) citoyennes développées en France et dans le monde sont intéressantes. Elles permettent aux citoyens de se réapproprier la monnaie :  la considérer comme un bien public, un moment d’échanges et non d’épargne (à la différence de l’euro ou du bitcoin). Locales, elles doivent redynamiser le territoire économiquement en relocalisant la production, en favorisant les circuits-courts. Complémentaires, elles n’ont pas vocation à remplacer l’Euro mais corriger les dysfonctionnements notamment le fait que les citoyens n’ont aucun contrôle ou pilotage de la BCE – Banque Centrale Européenne. Elles ne sont pas suffisantes, elles sont parfois peu puissantes en terme de transformation économique du territoire. 

Nous avons donc cherché et au fur et à mesure de nos réflexions, nous avons voyagé dans ce pays des monnaies locales avec des expériences françaises et européennes. Le Collectif MLBB s’est particulièrement intéressé au Sardex, la monnaie locale inter-entreprises de la Sardaigne.

Notre conclusion est que la MLC inter-entreprise est un outil qui soutient le territoire de manière plus forte car les échanges entre entreprises sont plus intenses que ceux des citoyens, elle permet de relocaliser certaines activités, d’en développer à plus long terme pour celles qui manqueraient pour plus d’autonomie, de créer des cercles d’échanges vertueux entre entreprises basés sur leur inter connaissance, se rencontrent dans le réel…

Créé mi-2015, le collectif Monnaie Locale Bois Blancs a participé l’année dernière aux côtés de différents partenaires à la réflexion pour mettre en place une monnaie locale complémentaire TOTALE.  Cela veut dire quoi?

La MEL – Métropole Européenne de Lille, a proposé aux acteurs du territoire sur le sujet de se réunir régulièrement pour construire une vision partagée de ce que nous voulons comme MLC. Le COPAR ( comité partenarial) a réuni aussi bien les représentants des Villes ( Lille, Villeneuve d’Ascq, Lezennes), que des représentants des entreprises ( MEDEF, CJD – Centre des Jeunes dirigeants d’Entreprises, Réseau Alliances) que des citoyens ( collectif MLBB, Collectif ML Lille, APC de Villeneuve d’Ascq). Au cours de réunions, nous avons débattu, construit, approfondi en atelier (un sur la MLC et un spécifique sur la gouvernance) notre vision.
Le COPAR s’est positionné pour une Monnaie locale complémentaire TOTALE : un système double avec une MLC citoyenne et une MLC interentreprises. Les conclusions de ces travaux sont à l’étude par la MEL… Nous sommes impatients d’en connaître les retours.

Parallèlement, nous, citoyens, avons constitué une association Les Amis de la Monnaie Locale de Lille. Elle fait se rassembler les membres à titre individuel des différents collectifs sur la métropole qui s’intéressent au sujet et veulent s’investir. Comme le sujet monétaire est par essence partenariale, les membres peuvent être des personnes, des institutions, des entreprises… Notre objectif est d’avancer dans le concret de ce vaste sujet, d’expérimenter et faire lever une nouvelle manière d’échanger tout en promouvant une économie plus écologique, qui prend en compte son impact social et promeut une démocratie locale. Notre intérêt commun est celui du bien vivre là où nous vivons !

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS